Comment servons-nous l'Evangile à nos enfants ? Pur ou mélangé ? Nature, tel que Jésus nous l'a donné ? ou mélangé avec toutes sortes d'«huiles de foie de morue», qui lui donnent un si mauvais goût ? Que mettons-nous dans l'Evangile ? Souvent une bonne dose de morale dite «évangélique», quelque fois une bonne dose d'hypocrisie, de religiosité, de punitions «évangéliques». On y met de cette «huile» qui laisse un goût si amer, les ragots, critiques contre l'Eglise ou le pasteur.

Ne soyons surtout pas étonnés que certains soient dégoûtés de cet Evangile-là !

Servons-le pur, notre Evangile, celui de Jésus et il sera cette puissance de salut pour nos enfants, cette source de joie, de foi et de «vitamines» spirituelles pour leur vie.

Pour moi, je le préfère pur. Et vous ?