Réfléchir

La famille a été voulue par Dieu, il en est l’Auteur. Si Dieu a créé la famille c’est dans le but principal de la communion, afin de rompre la solitude : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui » (Genèse 2/18). Ainsi la famille devrait être un endroit riche en relations humaines, propice à la transmission d’un savoir-faire et de la foi, un espace de partages. Elle se construit sur la base de la communication. Une des causes majeures de problèmes entre époux ou entre parents/enfants, est le manque de dialogue. Bien souvent, malheureusement, un objet de forme rectangulaire de plus en plus grand règne en maître absolu dans les foyers, et brise toute discussion ; c’est, vous l’avez deviné, la télévision. Aujourd’hui d’autres écrans, plus petits mais omniprésents, sont venus s’ajouter au roi TV.
Alors veillons à détrôner ces dieux des temps modernes qui peuvent d’ailleurs porter d’autres noms, pour restaurer principalement une relation personnelle avec Dieu ; elle sera le fondement nécessaire au rétablissement ou à l’amélioration d’une bonne relation horizontale avec notre conjoint(e) et nos enfants.
Quand les époux prennent le temps de s’écouter avec respect et sans esprit de supériorité, cela évite qu’un fossé se creuse entre eux.
Quand un parent écoute son enfant et répond à ses questions, il lui prouve qu’il est un petit être valable,
digne d’intérêt. Il est essentiel de savoir écouter les autres, surtout en famille. Les temps de qualité et de dialogues passés ensemble permettent à l’enfant de se construire et de sentir qu’il appartient à sa famille. Il lui sera plus facile, à l’adolescence, de venir vous confier ses problèmes à l’école ou ailleurs, ses interrogations, etc., s’il en a pris l’habitude dans son enfance.
L’oreille ouverte aux paroles de votre enfant lui montre que votre cœur lui est ouvert, et qu’il a de la valeur à vos yeux.

Jean-Jacques Leprince

 

Prier

- Pour que les adultes mettent en place, avec l’aide de Dieu, des habitudes de communication sécurisantes.
- Pour que les parents puissent abonder en paroles de bénédictions qui construisent l’enfant.

- Pour être animé de la douceur de l’Esprit de Dieu - Pour vivre dans l’humilité de Christ qui considère l’intérêt du prochain

Remercier

- Dieu qui, chaque jour, écoute nos prières
- Dieu pour l’action de son Esprit qui nous a rendu attentif à son amour
- Dieu d’avoir donné la famille comme un lieu d’écoute et de soutien

Mon défi

«Ecouter pour comprendre et non seulement pour répondre.»
Apprenons à mieux nous intéresser les uns aux autres. Aider l’enfant, c’est d’abord comprendre ce qu’il comprend. Si nous n’y parvenons pas, il ne sert à rien que nous soyons plus capable que lui. Si nous y parvenons, l’enfant construira à la fois une identité sereine et des raisonnements solides.