La vie spirituelle d'un enfant doit être développée le plus tôt possible. Nous sommes créés dès notre conception, corps, âme et esprit. Et si notre corps manifeste ses besoins physiques dès sa naissance, l'Ecriture nous rappelle les besoins spirituels : L'homme ne vivra pas de pain seulement mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. (Matthieu 4 : 4)

Dans une période où les valeurs familiales disparaissent, il est bon de rappeler que, si Dieu a rendu les parents capables de donner la vie physique à leur enfant, Il les rendra aussi capables de lui donner la vie spirituelle.

D'où la nécessité pour les parents de faire un culte avec leur enfant.

Négliger cette responsabilité, c'est exposer la famille à bien des chagrins et l'enfant à la perdition éternelle.

L'accepter, c'est vivre de grandes satisfactions avec les enfants selon la déclaration de l'Ecriture : Le fruit des entrailles est une récompense. (Psaume 127 : 3) C'est aussi avoir la joie de les amener le plus tôt possible au salut par le sacrifice de Jésus à la Croix.