L’attitude de Jésus tendant ses bras pour accueillir les enfants, nous rappelle qu’ils ne sont pas trop petits pour être négligés. Il a pris le temps de poser ses mains sur chaque enfant pour prier et prononcer des paroles de bénédictions pour chacun (Marc 10.16). Si nous choisissons de suivre l'exemple de Jésus, les enfants doivent avoir une part extrêmement importante dans nos prières.
L’évangéliste Marc raconte l’histoire de ce papa, Jaïrus qui se jette aux pieds de Jésus et lui adresse une instante prière : « Ma petite fille est à l’extrémité, viens, impose-lui les mains, afin qu’elle soit sauvée et qu’elle vive » (Marc 5.23). Jésus répond favorablement à la supplication du père. Jésus n’est jamais insensible aux prières de celles et de ceux qui s’approchent de lui avec confiance (Hébreux 4.16).
Notons aussi que le père a fait la démarche d’aller vers Jésus pour l’informer de la situation, en allant même jusqu’à se jeter à ses pieds. À nous aussi d’aller vers Jésus, non pas pour réciter des prières, mais avec des mots sortant des entrailles de notre cœur exprimés avec ferveur, larmes, compassion. Cette attitude de prière provoque le début du processus de l’intervention divine.
 
Une vie de prière superficielle, donnera auprès de nos enfants, des résultats superficiels.
 
Mais une vie de prière agissante, persévérante et passionnée permettra à Jésus comme il l’a fait en ressuscitant la fille de Jaïrus d’accomplir de grandes choses (Jacques 5.16).